Maximilien Luce: un maître du post-impressionnisme très productif

À partir de 1879, Maximilien Luce étudie sous la direction de Carolus Duran à Paris. Il souhaite travailler en plein air, à l'instar des impressionnistes. Il reçoit les conseils de Camille Pissarro, avec qui il se lie d'amitié, avant de rencontrer Paul Signac, Georges Seurat, Théo Van Rysselberghe et Louis Valtat, fondateurs de l'école des Néo-Impressionnistes.


Intéressé par les recherches sur les effets de la lumière et sur les effets de prismes rendus par les couleurs, il travaille dans un style divisionniste, en produisant de nombreux tableaux pointillistes sur la vie et les rues de Paris. En 1887, il adhère à la Société des Indépendants auprès de Paul Signac et prend une part active aux expositions qui sont organisées par le groupe.


À partir des années 1910, il peint des scènes urbaines et multiplie les représentations des hommes au travail dans un style post-impressionniste. Installé à Rolleboise à partir de 1920, il produit ensuite de nombreux tableaux représentant des paysages moins appréciés que ses œuvres antérieures.

 

Vous détenez une œuvre de cet artiste ?

Prenez contact avec nous afin de profiter de notre réseau d'experts, de clients privés et institutionnels et de vous assurer de tirer le meilleur parti de votre bien.

 

 

Nous achetons en permanence des œuvres de qualité de ces artistes

Charles Angrand, Émile Bernard, Pierre Bonnard, Theodore Earl Butler, Victor Charreton, Frédéric Samuel Cordey, Albert Dubois-Pillet, Georges d'Espagnat, Louis Gaidan, Louis Hayet, Blanche Hoschedé-Monet, Henri Lebasque, Henri Le Sidaner, Gustave Loiseau, Maximilien Luce, Paul Madeline, Henri Martin, Maxime Maufra, Henry Moret, Hippolyte Petitjean, Ferdinand Loyen du Puigaudeau, Claude-Émile Schuffenecker, Paul Signac, Nicolas Tarkhoff, Louis Valtat, Edouard Vuillard.

 

 

Quelques exemples de notre inventaire actuel de peintres impressionnistes